Habitat

Améliorer l’offre de logements en quantité et en qualité est l’un des objectifs forts que s’est donné le Pays A3V dans sa charte de territoire. Pour ce faire, un juste équilibre doit être trouvé entre le développement des résidences secondaires et des hébergements touristiques d’une part, et l’accueil de populations résidant à l’année d’autre part.

C’est pourquoi le Pays s’est engagé à réfléchir à la mise en place d’une politique active en matière d’habitat en direction prioritairement des habitants permanents et des saisonniers.

Il était indispensable de réaliser au préalable un état des lieux.

Depuis le 1 er février 2005, une chargée de mission Habitat, Patricia Gonzalez, a été recrutée pour un an afin de réaliser ce diagnostic dans les 39 communes du territoire.

Sa mission est de recenser dans chaque commune, avec l’aide de « personnes-ressources » (élus, secrétaires de Mairie…) :

•  les statuts d’occupation des logements (résidences secondaires, résidences principales locatives ou non, locations saisonnières, immeubles vacants…),

•  le confort moyen des logements,

•  l’état global des toitures et des façades,

•  les propriétés communales….

Cet état des lieux permet de mettre en lumière le potentiel de logements à réhabiliter et de repérer les problèmes particuliers. L’objectif est d’offrir un plus grand nombre de logements locatifs –privés ou publics- sur le marché, et d’améliorer leur qualité.

Cette mission touche désormais à sa fin puisque la quasi-totalité des communes ont été visitées. Quelques tendances fortes se dégagent :

-près de 600 immeubles vacants ont été recensés sur l’ensemble des noyaux villageois du territoire,

-d’une manière générale, le problème de confort des logements, notamment locatifs, est lié à une mauvaise isolation assortie de moyens de chauffage mal adaptés (charges élevées, déperditions de chaleur….).

La piste d’action privilégiée est celle de l’O.P.A.H (Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat) de revitalisation rurale. Il s’agit d’un programme sur 3 ans qui permet aux propriétaires bailleurs de percevoir des subventions pour réhabiliter leur bien, en échange de quoi ils devront s’engager à louer leur logement pour une durée de 9 ans. Les subventions s’adressent également aux propriétaires occupants, sous conditions de ressources.

Les élus ont été réunis et ont validé cette démarche. Les Communautés de Communes du Moyen Verdon, du Teillon et du Haut Verdon se sont engagées à lancer une étude pré-opérationnelle pour une durée de 4 mois, qui doit permettre de préciser les objectifs de l’OPAH (nombre de logements à réhabiliter, montant des travaux à prévoir….) et d’aboutir à l’élaboration d’une convention qui sera signée par les partenaires financiers. L’OPAH devrait démarrer au début de l’année 2007.

En ce qui concerne la Communauté de Communes « Terres de Lumière » et le SIVOM du canton d’Entrevaux, le processus risque d’être un peu plus long, étant donné que ces EPCI n’ont pas à ce jour la compétence pour conduire ce type d’opération. Mais elles semblent être tombées d’accord sur le principe et vont soumettre la proposition en conseil communautaire.

Par ailleurs, le dossier « Logements des saisonniers » avance également puisque, avec le concours financier de la DDTEFP, une étude a été menée afin recenser et analyser les différents dispositifs existants et les montages financiers pour créer du logement saisonnier. Deux réunions d’information auprès des élus et des employeurs ont été organisées à Castellane et à Allos (communes plus particulièrement concernées par cette problématique). Les participants souhaitent engager des projets de création de résidences pour travailleurs saisonniers.